S'identifier - Contact

Le p'tit blanc sans col
Free your mind and your (gl)ass will follow...

Vendredis du Vin #49 : le vin et les fleurs... les fameux arômes floraux

Tel est le thème lancé par notre présidente Iris à l'occasion de ce 49ème Vendredis du Vin, tant il est vrai que les commentaires de dégustation regorgent de ces fameux "arômes floraux"... souvent exprimés de manière générale, sans mentionner lesquels...

J'avoue que, bien que je progresse, je ne suis pas très calé sur ces arômes... C'est une évidence, mais on ne reconnaît que ce que l'on connaît. En termes de description sensorielle, tout est forcément lié à votre "background" olfactif. En particulier, des senteurs de votre enfance... Et à ce titre, votre serviteur reconnaît bien mieux des notes de fruits, de pierre à fusil et autres arômes de sous-bois...

N'étant donc point expert en fleurs, je n'en reconnais que certaines... Des notes d'acacias sur certain chenins, du bourgeon de cassis sur un (mauvais) sauvignon, du géranium sur un vin "vert", de la fleur d'oranger sur des moelleux, du tilleul ou chèvre-feuille sur certains chardonnay ou grenache blanc... Tout cela étant parfaitement subjectif...

Puisqu'il est question de mémoire olfactive, j'ai deux souvenirs précis d'arômes floraux dans des vins :

La rose...
Il y a une dizaine d'année, l'une des plus belles dégustations de ma vie... A l'aveugle, nous avions goûté au-moins une quinzaine de grands bourgognes rouges provenant de domaines en biodynamie. Je ne me souviens plus de tous les noms, mais c'était juste démentiel...
Et là, dans un verre, j'ai senti la rose... j'ai bu du nectar de rose, littéralement... c'était magique, le comble du raffinement, un vin exceptionnel produit par Prieuré-Roch. Un Clos de Bèze ? Les Suchots ? Je ne sais plus... simplement que c'était magnifique ! Un moment de grâce qui restera gravé dans ma mémoire.
 


La pivoine...
Il y a quelques semaines, dans la cuvée "domaine" de Thierry Germain. Parmi les arômes de petits fruits rouges et noires s'élevaient, nettes et précises, des senteurs de pivoine. Grand amateur de cabernet franc, j'ai adoré la finesse et l'élégance de ce vin. Point de démonstration de force, de surextraction grossière, on a affaire ici à de la délicatesse.
Dernier souvenir : la fleur d'oranger dans un SCIACCHETRA, somptueux vin liquoreux des Cinq Terres (Ligurie - Italie), dont je vous parlerai bientôt... ;-)

Eric Leblanc le 28.09.12 à 15:30 dans Vendredis du Vin - Lu 634 fois - Version imprimable
- Commenter -